Christian Estrosi accusé de détournement de biens

Par

L’ancien aménageur de la station de ski Isola 2000 accuse Christian Estrosi, président du Syndicat mixte des stations du Mercantour, de l’avoir spolié. Le maire de Nice, qui nie toute responsabilité, est cité à comparaître au tribunal correctionnel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 27 septembre, au tribunal correctionnel de Nice, Christian Estrosi, maire de Nice et président de la métropole Nice-Côte d’Azur, est cité à comparaître en sa qualité de président du Syndicat mixte des stations du Mercantour (SMSM), qui gère le domaine skiable de la station d’Isola 2000, en compagnie du maire d’Isola (la commune où est implantée la station) et du président de la Société d’économie mixte des cimes du Mercantour, chargée du développement touristique pour le compte du SMSM.