Ce que disent les jeunes de Saint-Étienne après les émeutes de 2009

Par

Trois nuits d'émeutes ont enflammé la banlieue de Saint-Étienne en juillet 2009. Quelques mois plus tard, une vingtaine de jeunes habitants ont raconté à des chercheurs comment ils avaient vécu ces événements. Certains justifient les violences, d'autres au contraire les désapprouvent. Mediapart publie trois verbatims d'entretiens témoignant de rapports contrastés à la citoyenneté, à la police et au cadre de vie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entendre les jeunes habitants d'un quartier parler des émeutes qui ont eu lieu en bas de chez eux plutôt que d'analyser de l'extérieur les raisons d'une révolte : tel a été le parti pris de la chercheuse Valérie Sala Pala, professeure de science politique à l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, lorsqu'elle a décidé d'enquêter à Firminy, dans la banlieue stéphanoise.