Syndicats et direction de La Poste essaient de désamorcer la crise sociale

Par

Devant l’ampleur de la crise sociale et sous pression, la direction de La Poste a ouvert avec les syndicats une négociation pour améliorer les conditions de travail des facteurs et des agents postiers, l’un des métiers les plus en souffrance depuis la transformation au pas de charge de l’entreprise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Du Courrier au Colis, du Réseau à la Banque, les agents de La Poste subissent des réorganisations permanentes qui réduisent chaque fois les effectifs, et soumettent les agents qui restent à des cadences accélérées. En dépit des recommandations du rapport Kaspar en 2012, le rythme des réorganisations reste effréné. (...) Les conséquences en termes de santé au travail sont d’ores et déjà dramatiques : le groupe La Poste continue de rencontrer des cas de suicides au travail ; les situations de détresse individuelle ou de conflits ouverts entre agents sont désormais fréquentes ; les indicateurs de santé et de climat social témoignent d’une dégradation qui, déjà dénoncée dans le rapport Kaspar en 2012, n’a depuis cessé de s’aggraver. »