La France insoumise se mobilise pour une campagne permanente

Par

La première convention du mouvement de Jean-Luc Mélenchon après les élections s’est tenue à Clermont-Ferrand. La mobilisation l'a emporté sur les questions d'organisation interne. La convention fut l’occasion de souder les militants, tirés au sort, autour de trois grandes campagnes nationales qui vont être engagées et de faire bloc dans l’opposition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Clermont-Ferrand, de notre envoyé spécial.-  « J’éprouve de la plénitude. » Jean-Luc Mélenchon aura attendu la toute fin de la convention de La France insoumise, qui s’est tenue les 25 et 26 novembre à Clermont-Ferrand, pour venir se confier aux journalistes encore présents. Il ne cache pas sa satisfaction de voir le mouvement qui a porté sa candidature à l’élection présidentielle entamer une nouvelle phase, celle de la structuration et du développement dans le plus long terme. C’est également une manière de répondre sur sa supposée déprime après qu’il a reconnu dans une interview que « pour l’instant, Macron a le point ».