Enquête préliminaire sur un forum de «Libération» au Gabon

Par

Les dirigeants du quotidien, Laurent Joffrin et Pierre Fraidenraich, ont été entendus comme témoins dans le cadre d’une enquête préliminaire visant un forum organisé par Libération à Libreville en 2015. Souhaité par l’autocrate gabonais Ali Bongo, le débat, auquel la Société des journalistes était opposé, entrait dans le cadre d’une campagne de communication pour redorer son image.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon La Lettre A, la justice a récemment ouvert une enquête préliminaire visant un forum organisé par Libération au Gabon les 9 et 10 octobre 2015. « L’enquête aurait été ouverte après un signalement de Tracfin concernant des flux financiers entre le Gabon et la France. Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du quotidien détenu par Altice France, et Pierre Fraidenraich, à l’époque directeur opérationnel notamment en charge de l’activité événementielle, viennent d’être entendus comme témoins », affirme la lettre confidentielle.