La justice conforte les éoliennes off-shore de Saint-Brieuc

Par
La cour administrative d'appel de Nantes a rejeté mercredi la requête de cinq associations et sept particuliers qui réclamaient l'annulation de l'arrêté préfectoral régularisant la situation des 62 éoliennes off-shore prévues au large de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NANTES (Reuters) - La cour administrative d'appel de Nantes a rejeté mercredi la requête de cinq associations et sept particuliers qui réclamaient l'annulation de l'arrêté préfectoral régularisant la situation des 62 éoliennes off-shore prévues au large de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor).