Le passé radical du «Monsieur DOM-TOM» de Marine Le Pen

Par

Présenté comme un débauchage à droite, l’ancien « Monsieur DOM-TOM » de Jacques Chirac André Rougé, investi en position éligible pour les européennes, a pourtant navigué dans les eaux de l’extrême droite radicale. Une partie de son CV que, curieusement, il n’évoque pas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À deux mois des élections européennes, Marine Le Pen a décidé de jouer à fond la carte de l’outre-mer et n’a pas caché son intention de « mobiliser » largement dans les DOM-TOM, où elle avait réalisé une percée historique au premier tour de la présidentielle, en 2017. Après la visite mi-mars en Guyane, Martinique et Guadeloupe de sa tête de liste, Jordan Bardella, la présidente du Rassemblement national (RN) est cette semaine à Mayotte.