Le 23 avril fut une journée à part dans l’histoire d’Alstom. Selon la version officielle, Patrick Kron, le PDG du groupe, rencontrait ce jour-là Jeffrey Immelt, son homologue de General Electric (GE), pour discuter de l’avenir du groupe français. La visite était à peine achevée qu’une dépêche de Bloomberg dévoilait l’annonce : le conglomérat américain s’apprêtait à lancer une offre sur Alstom. « Avant ce rendez-vous, je ne savais pas si un accord était possible, mercredi soir, j'y croyais », racontera par la suite Patrick Kron, dans un entretien au Monde. Dans la foulée, il réunissait son conseil d’administration afin de discuter du rachat de l’activité énergie du groupe. Le démantèlement d’Alstom était lancé.