Corruption : dans le ventre des affaires

Nos principales enquêtes autour de la corruption tant des politiques que du monde de l'entreprise.

Karachi : les quatre leçons de l’enquête

Par et
MM. Sarkozy, Balladur et Léotard. © Reuters MM. Sarkozy, Balladur et Léotard. © Reuters

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire ont signifié, lundi 10 février, la fin de leur instruction. Dans un document de 168 pages, ils résument trois ans d’investigations. Ventes d’armes, commissions occultes, valises d’espèces, financements politiques illicites, zones d'ombres persistantes : Mediapart analyse le document clé des magistrats et tire les premières leçons de l'enquête judiciaire.

Sarkozy, un homme en bande organisée

Par

Jamais sous la Ve République un système présidentiel n'aura été cerné de si près par des juges anticorruption. Conseillers, collaborateurs, ministres, amis, magistrats, grands flics, hommes d’affaires… et désormais avocat. Toute la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy a eu affaire à la justice et à la police ces deux dernières années. Inventaire.

Mensonges et pressions sur la justice: le vrai retour de Nicolas “Bismuth” Sarkozy

Par

Bettencourt, Karachi, Azibert, financements libyens, Bygmalion… Mediapart propose une revue de détails pour démonter la rhétorique de Nicolas Sarkozy qui veut faire oublier que jamais un système présidentiel – le sien – n’a été cerné d’aussi près par la justice anti-corruption.

Football européen: des matchs truqués à la pelle

Par

Au parlement européen, une enquête menée avec une association spécialisée a permis de détecter 110 matchs de football européens truqués « sans l'ombre d'un doute » cette saison... Au centre de cette corruption difficile à détecter : les paris sportifs.

Vente d'Alstom: l'enjeu caché de la corruption

Par et
Patrick Kron, pd-g d'Alstom depuis 2003. © Reuters Patrick Kron, pd-g d'Alstom depuis 2003. © Reuters

Le 23 avril, le jour où Alstom et General Electric scellaient leur accord, un ancien haut dirigeant du groupe français était arrêté, dans les îles Vierges américaines, dans le cadre d'une vaste affaire de corruption. D'après une enquête de Mediapart, les poursuites de la justice américaine ne sont pas sans lien avec la précipitation et l'opacité entourant le démantèlement d'Alstom.

Notre dossier : réflexions sur la corruption

Nos entretiens, analyses et compte-rendu d'essais autour de la lutte contre la corruption.

Affaire Bettencourt : l'aveu de faiblesse

Par
Mis en examen en mars 2013, Nicolas Sarkozy a finalement profité d'un non-lieu en octobre.  © Reuters Mis en examen en mars 2013, Nicolas Sarkozy a finalement profité d'un non-lieu en octobre. © Reuters

Dans l'affaire Bettencourt, au-delà du cas personnel de Nicolas Sarkozy, qui profite d’un non-lieu tout en écopant de considérations assassines, le travail des juges apparaît comme le révélateur d’un aveu de faiblesse institutionnel et culturel de la justice française quand ses investigations approchent d’un peu trop près les agissements du locataire du palais de l’Élysée. Explications.

Serge Dassault : l'aveu de la corruption

Par , et Pascale Pascariello
Le 22 octobre 2010, au Sénat.  © Reuters Le 22 octobre 2010, au Sénat. © Reuters

Pour la première fois, l’industriel et sénateur UMP Serge Dassault reconnaît dans un enregistrement réalisé fin 2012, et dont Mediapart publie des extraits, avoir acheté la victoire de son successeur à la mairie de Corbeil-Essonnes. Une somme de 1,7 million d’euros est en jeu. Les deux hommes à l’origine de l’enregistrement se sont fait tirer dessus trois mois plus tard.

Le procureur national financier obtient un tribunal dédié aux affaires de corruption

Par

Le procureur national financier, Éliane Houlette, monte en puissance. Ses services ont déjà reçu 226 dossiers (dont ceux de Cahuzac, Balkany, Dassault, Guéant, Sarkozy).

Comment la Cour de justice enterre les affaires

Par

Depuis trois longues années, la commission d’instruction de la CJR se hâte lentement de traiter les dossiers Lagarde et Woerth, les deux seuls dont elle est saisie. De fait, depuis sa création en 1994, et jusqu’à la mise en examen a minima de Christine Lagarde ce mardi, la CJR a toujours servi à protéger les politiques. Explications.

Université Antilles-Guyane: des subventions siphonnées à grande échelle

Par

Des documents confidentiels dévoilent comment des millions d’euros de subventions européennes ont disparu dans des montages opaques à l'université des Antilles-Guyane. Une information judiciaire vient d'être ouverte tandis que la nouvelle présidente de l'université parle de « système mafieux ».

La «corruption à bas bruit» des policiers de Vénissieux

Par

En septembre 2012, treize Lyonnais, dont sept policiers et deux délégués du procureur, étaient interpellés pour des soupçons de corruption. À l'heure des comptes, le dossier révèle une « corruption à bas bruit » de certains policiers, mais surtout la manipulation d'un des témoins sous X à l'origine de l'affaire.

Kadhafi a financé Sarkozy: la confirmation

Par et

Le diplomate Moftah Missouri, ancien interprète de Kadhafi, révèle dans Complément d’enquête (France 2), avoir appris que le régime libyen avait versé « une vingtaine de millions de dollars » à Nicolas Sarkozy, à l'occasion de sa campagne de 2007. Le diplomate confirme l’authenticité du document officiel libyen dévoilé par Mediapart le 28 avril 2012.

Vladimir Poutine : combien de milliards ?

Par

En 2012, le président russe a déclaré 100 000 euros de revenus. Mais au vu de l'enrichissement fulgurant de ses anciens camarades et proches, sa fortune pourrait atteindre des milliards. Tour d'horizon des épisodes et affaires troubles qui ont rythmé la carrière de Vladimir Poutine.

Total et son PDG à nouveau accusés de corruption

Par

Le groupe français Total et son PDG Christophe de Margerie sont de nouveau sous la menace d’un procès pour corruption, au sujet d’importants contrats gaziers et pétroliers en Iran. Soixante-trois millions de dollars de pots-de-vin ont été identifiés lors de l'enquête judiciaire.

Le policier ripou, Total et les espions privés

La mise en examen pour « corruption passive » de Patrick Moigne, commissaire de la police financière soupçonné d'avoir vendu des informations à un ancien de la PJ reconverti dans les enquêtes privées, met en lumière le rôle joué par certaines officines. Le dossier est d'autant plus sensible que le nom de Total est cité, comme celui de l'ancien «super-gendarme», Philippe Legorjus.

Des travaux à l'œil dans la résidence des Balkany à Giverny

Par

La justice pourrait se pencher sur les moyens utilisés par Patrick et Isabelle Balkany pour aménager leur fastueuse résidence de Giverny, en Normandie. D’après nos informations, une entreprise de travaux publics, très présente dans leur ville de Levallois-Perret, s'y est montrée particulièrement généreuse.

Printemps: au bonheur du grand capital

Par

La vente des grands magasins aiguise la cupidité. Quelques actionnaires ont signé un accord d’exclusivité avec un fonds qatari prêt à payer 1,6 milliard d’euros, mais ils en ont gardé tous les termes secrets. La cession devrait leur rapporter plusieurs centaines de millions. Les salariés paieront l’addition.

Argent sale: haro sur les grosses coupures

Par

Dans un essai intitulé Cache cash, deux journalistes démontrent que les grosses coupures servent essentiellement aux organisations criminelles et aux réseaux de blanchiment. Leur conclusion : il faudra supprimer un jour les coupures de 500 euros. 

Biens mal acquis : l’art de la corruption du vice-président de la Guinée-Equatoriale

Par

L’actuel vice-président de la Guinée-Équatoriale, Teodorin Obiang, a acquis pour près de 104 millions de dollars d’œuvres d’art de la fin du XIXe siècle grâce au pillage des richesses de son pays, selon plusieurs documents obtenus par Mediapart. Plus de 60 % de son peuple vit avec moins d'un dollar par jour.

A Paris, le shopping de la corruption du clan Sassou Nguesso

Par

2,5 millions d'euros de montres et de bijoux, 1,6 million d'euros de costumes, 250 000 euros de chemises… Les policiers en charge de l’affaire dite des « Biens mal acquis » sont parvenus à établir dans le détail les indécentes dépenses « shopping » du président du Congo-Brazzaville et de sa famille à Paris. L’argent provenait essentiellement des caisses de l’État congolais, via un circuit de sociétés offshore mis au jour par les enquêteurs.

La Suisse s'attaque à l'argent de la corruption ukrainienne après l'avoir abrité

Par

La Suisse traque les fonds du clan Ianoukovitch, le président déchu. Une plainte contre l'opposante Ioulia Timochenko, elle aussi soupçonnée de malversations, est par ailleurs examinée. Mediapart détaille les montages offshore qui ont permis la fortune des uns et des autres.

L'économie chinoise se dope aux «revenus gris»

Par

Le président Xi Jinping promet de s’atta- quer à la corruption... C'est un combat dantesque dans un pays où le « revenu gris », fourni par le deuxième ou troisième métier exercé par les fonctionnaires ou par les pots-de-vin, représenterait près du quart du produit intérieur brut de la Chine.

Corruption et fusillade: les révélations d’un repenti du système Dassault

Par Pascale Pascariello

Khaled T. a assisté à la fusillade de Corbeil durant laquelle son ancien ami Younès Bounouara, protégé de Serge Dassault, a tiré sur un habitant qui avait enregistré le milliardaire avouant la corruption électorale. Khaled T. a témoigné auprès de la police il y a quelques jours. Il raconte à Mediapart le « système D », la corruption et ce qui est pour lui une tentative d'homicide préméditée.

Emploi fictif : un élu PS de Strasbourg a fait rémunérer sa compagne par le groupe Suez

Par

En 2010, alors que l'agglomération de Strasbourg attribuait un marché de 98 millions d'euros au groupe Suez, un conseiller municipal a fait embaucher sa compagne par l'entreprise, comme “consultante”.

Contre la violence au Honduras, la guerre sans armes d'une femme meurtrie

Par et Andros Lozano

Dans ce pays le plus violent au monde (où s'est tenue l'élection présidentielle ce 24 novembre), une femme mène une « révolution pacifique » contre l'impunité dans cet État gouverné par les narcos et la corruption. Sociologue et universitaire, Julieta Castellanos sait de quoi elle parle : son fils a été assassiné par des policiers.

A genoux, le Portugal ferme les yeux sur l'«argent sale» venu d'Angola

Par

La revanche du colonisé ? Des hommes d'affaires angolais font leurs courses au Portugal, multipliant les achats dans les banques ou l'immobilier, sur fond de crise de l'ancienne métropole. Parmi eux, Isabel Dos Santos, fille du président angolais. Des observateurs à Lisbonne s'inquiètent des origines douteuses de certains capitaux.

Espagne: pour comprendre le scandale qui menace Rajoy

Par et Yolanda González

Manifestation à Madrid, pétitions demandant sa démission : le chef du gouvernement espagnol doit s'expliquer jeudi devant les députés sur… la situation du pays. Mais c'est sur son rôle dans le scandale Bárcenas qu'il est attendu : l’ex-trésorier du Parti populaire, aujourd'hui incarcéré, a raconté les circuits d’argent sale et impliqué Rajoy.

Argent sale et eaux usées entre la France et l'Espagne

Par

Le groupe Saur, numéro 3 français de la propreté et de la distribution d’eau, a été victime d'un détournement de 3 millions d'euros, effectué lors d'une opération immobilière assez sophistiquée réalisée par une filiale basée à Las Palmas, aux Canaries. La justice française et la justice espagnole enquêtent.

EADS soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin en Autriche

Selon la presse allemande, la justice autrichienne soupçonne le consortium aéronautique européen EADS d'avoir versé des millions d'euros de pots-de-vin afin d'obtenir un contrat de vente d'avions de combat Eurofighter en Autriche.

Le groupe Safran mis en examen pour «corruption»

Par

Les juges parisiens Renaud Van Ruymbeke et Xavière Simeoni ont mis en examen comme personne morale, courant février, le groupe d'aéronautique et de défense Safran – fruit de l'union entre la Sagem et la Snecma en mars 2005 – pour «corruption d'agent public étranger». Deux cadres du groupe ont également été mis en examen. Safran est poursuivi pour des faits, antérieurs à la fusion, mettant en cause la Sagem, soupçonnée d'avoir versé des pots-de-vin entre 2001 et 2003 à des décideurs nigérians dans le cadre d'un marché concédé par le régime de Lagos.

Le groupe allemand Siemens miné par la corruption

Le conglomérat, soupçonné de corruption, doit faire face à de nouvelles accusations. Selon de nombreuses révélations de la presse allemande, les pratiques déviantes s'étendent à d'autres divisions que celles des communication et de l'énergie, déjà impliquées. L'ancien président, Heinrich von Pierer, est directement mis en cause. «Le scandale ronge l'entreprise comme un cancer», note la Süddeutsche Zeitung. Pour le groupe, les dégâts sont déjà immenses.

Tous les articles