Valls et Cazeneuve poursuivent l’escalade policière

Par et

Les manifestations de jeudi ont donné lieu à de nouvelles violences policières. À Paris, au moins deux personnes ont été grièvement blessées à la tête. L'IGPN a été saisie de l'un des deux cas. La police des polices a aussi été saisie à Caen, où un jeune homme a été frappé au sol par des policiers. À Toulouse, la vidéo d'une jeune femme bousculée tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il n'y a aucune consigne de retenue, aucune consigne de ne pas interpeller, aucune consigne de ne pas aller jusqu'au bout pour ne pas appréhender les casseurs », avait martelé Manuel Valls, le 19 mai, chez RTL. On s’en doutait un peu. Jeudi, l’absence de « consignes de retenue » des forces de l’ordre s’est une nouvelle fois confirmée lors des manifestions contre la loi sur le travail.