Première grâce, partielle, accordée par Emmanuel Macron

Par
Emmanuel Macron a commué la peine d'une détenue condamnée pour meurtre, une décision qui représente la première grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat, a indiqué l'Elysée, confirmant une information révélée par le Journal du Dimanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a commué la peine d'une détenue condamnée pour meurtre, une décision qui représente la première grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat, a indiqué l'Elysée, confirmant une information révélée par le Journal du Dimanche.