Un appel à faire un «Mai-2018» plutôt que de commémorer Mai-68

Par

« On pourrait faire ceci : plutôt que commémorer 1968, essayer d’organiser un beau mois de mai 2018 », écrivent les signataires d’une tribune sur Lundimatin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il paraît qu’en mai prochain il y en a qui veulent commémorer Mai-68. Nous, franchement, on s’en fout de Mai-68. On a fait mieux. Nos tags du printemps 2016, ils relèguent ceux de 1968 à la catégorie “peut mieux faire”, en quantité comme en qualité. Honnêtement, entre “dans saboter, il y a beauté” et “jouir sans temps morts, vivre sans entraves”, il n’y a pas photo », affirment les signataires d’une tribune dans Lundimatin. Pour eux, la question est donc de savoir s’il sera possible d’organiser un printemps 2018, car « rien n’est fini, tout commence ».