La fortune à géométrie variable de Jean-Marie Le Pen

Par et

Depuis l’héritage Lambert en 1976, jusqu'à l'ouverture d'une enquête sur son patrimoine fin 2013, le fondateur du FN n’a cessé de faire l’objet de vérifications fiscales, de subir des pénalités, et de les contester.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« En 60 ans de vie politique, exclusivement dans l’opposition, il a eu 17 contrôles fiscaux, il a été décortiqué jusqu’à la moelle. » Interrogée par Mediapart en 2013 sur le patrimoine de son père, et notamment son compte en Suisse ouvert à l'UBS en 1981, Marine Le Pen ne cachait pas son agacement. « Vous savez combien de procédures Jean-Marie Le Pen a intentées ? Il a dû en intenter 70 et il a dû obtenir 40 condamnations. J’en ai quatre tomes et ce n’est qu’une partie. » « Ce n’est pas parce qu’on a un père, un frère, qu’on connaît l’intégralité des détails de leur existence patrimoniale », prenait tout de même soin de préciser la présidente du Front national.