David Cormand: «Il ne faut pas une synthèse molle autour d’un candidat»

Par

L’eurodéputé écologiste voit dans la crise du Covid-19 une raison supplémentaire d’accélérer la transformation écologique. Il remarque que «la remise en cause du capitalisme est plus fondamentale chez les écolos que dans la gauche issue du marxisme».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le début de la crise sanitaire, les écologistes n’ont pas réussi à faire entendre une voix forte et unie. Le député européen d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), David Cormand, revient sur l’urgence, renforcée par les conséquences du Covid-19, de transformer radicalement le modèle économique et politique actuel au niveau national et européen. À un mois du second tour des élections municipales, l’ancien secrétaire national des Verts revient aussi sur la relation des écologistes à la gauche. Alors que la présidentielle est déjà dans toutes les têtes, il rappelle au passage à Yannick Jadot qu’une primaire interne au parti sera sans doute nécessaire pour désigner qui se présentera à cette élection.