Hulot dénonce les lobbys: «Qui a le pouvoir? Qui gouverne la France?»

Par

En présentant sa démission du gouvernement, le ministre de l’écologie Nicolas Hulot a insisté sur le poids des lobbys autour d’Emmanuel Macron. « Il faut poser ce sujet sur la table parce que c’est un problème de démocratie », a insisté le ministre, qui s'interroge : qui tient réellement les manettes du pays ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président de la puissante Fédération nationale des chasseurs n'était pas peu fier de son coup. Ce lundi soir, au sortir d'une réunion à l’Élysée, Willy Schraen annonçait fièrement sur BFMTV que le président Emmanuel Macron avait accédé à plusieurs revendications historiques du secteur : le permis national de chasse à 200 euros, une « gestion adaptative » des espèces chassables, ainsi que la création « prochaine » d'une nouvelle « police de la ruralité ».