Deux ans de prison pour la mère d’un djihadiste

Par

Nathalie Haddadi a envoyé de largent à son fils au début dun périple qui l’a conduit en Syrie. Jeudi, elle a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris à deux ans de prison ferme, bien qu'elle ait plaidé lamour maternel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nathalie Haddadi a été condamnée jeudi à Paris à deux ans de prison ferme pour avoir « financé le terrorisme », en l'occurrence son fils. Elle entend faire appel de cette condamnation. Le tribunal correctionnel n'a pas ordonné son incarcération immédiate, comme l'avait requis le procureur lors de l'audience, le 5 septembre. En revanche, le représentant de l'accusation s'était contenté de demander 18 mois d'emprisonnement. Cette peine est éventuellement aménageable.