PMA: enquête sur le verrou bioéthique de 1994

Par

Les lois bioéthiques de 1994 ont plombé la question de la PMA. Jusque-là, l’interdiction faite aux femmes seules comme aux mères porteuses étaient loin de faire l’unanimité. Et en l'absence de cadre légal, des médecins pratiquaient l'insémination de lesbiennes et de célibataires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les députés examinent depuis quelques jours le projet de loi bioéthique ouvrant la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux célibataires, Mediapart s'est plongé dans les débats qui avaient abouti à l'exclusion de ces dernières. C'était en 1994, date des premières lois de bioéthique. Le verrou est alors tombé sur des pratiques et réflexions philosophiques bien plus libérales, dans les années 1980, qu'on ne les imaginerait aujourd'hui.