Attentat antisémite de Pittsburgh: Donald Trump face à ses monstres

Une tuerie antisémite a fait onze morts, samedi, dans une synagogue à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Pourtant, le président américain a tardé à dénoncer le caractère antisémite de cet attentat, en écho à d’autres silences similaires et dans la droite ligne de son refus de condamner les violences racistes des suprémacistes blancs à Charlottesville, en août 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« C’est franchement une chose terrible, terrible ce qu’il se passe avec la haine dans notre pays et partout dans le monde », a déclaré Donald Trump après l’attentat antisémite qui a fait onze morts, samedi, dans une synagogue à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Ce n’est que plus tard dans la journée que le président américain posera les mots : il ne devrait « y avoir aucune tolérance envers l'antisémitisme ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal