Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen, a été mis en examen

Par

Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et prestataire principal du FN avec sa société Riwal, a été mis en examen le 23 janvier pour « faux et usage de faux », « escroquerie », « abus de bien social » et « blanchiment d’abus de bien social », après une garde à vue de 48 heures, révèle Le Monde ce jeudi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen, a été mis en examen le 23 janvier pour « faux et usage de faux », « escroquerie », « abus de bien social » et « blanchiment d’abus de bien social », révèle Le Monde ce jeudi. M. Chatillon a passé 48 heures en garde à vue. Sa société de communication Riwal, devenue le principal prestataire du Front national, réalise le matériel électoral du FN et fabrique les kits de campagne destinés aux candidats du parti.