Recours contre le partenariat entre Microsoft et l'Éducation nationale

Par

Un collectif de défense de l'utilisation des logiciels libres dans l'éducation s'élève contre le partenariat signé fin 2015 entre Microsoft France et l'Éducation nationale. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil national du logiciel libre (CNLL), l’association La Mouette et l’association Ploss-RA ont formé un collectif intitulé EduNathon, pour contester la validité juridique de l’accord récemment conclu entre le fabricant de logiciels Microsoft et le ministère de l'éducation nationale. Un recours gracieux a été adressé ce vendredi à la ministre, avec en filigrane la menace du dépôt d’une plainte au pénal. « Bien que cet accord soit qualifié de “partenariat”, la nature des prestations proposées par Microsoft France au sein de celui-ci conduisent à penser qu’il aurait en réalité dû être qualifié de marché public, et qu’il aurait dû être conclu à l’issue de la procédure normale relevant du Code des marchés publics », écrit le collectif à la ministre.