Parents et enseignants tentent d’inventer une nouvelle forme de mobilisation contre Blanquer

Par

Cinq syndicats de l’éducation appellent à manifester contre les réformes portées par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale. Peu à peu, à travers tout le territoire, naissent des collectifs pour lutter contre le projet de loi pour une école de la confiance votée en première lecture en février. Tous racontent comment ils doivent faire un travail de pédagogie important pour essayer de mobiliser. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu’à il y a quelques semaines, Imen n’avait pas vraiment mesuré la portée des réformes initiées par Jean-Michel Blanquer. Cette mère de famille de La Plaine-Saint-Denis a deux fils de 9 et 11 ans. Investie dans leur éducation – « On est derrière nos enfants. Il n’y a pas que des parents qui se désintéressent de leurs enfants ici en Seine-Saint-Denis » –, elle a commencé à discuter des réformes avec les enseignants à la porte de l’école. Elle a aussi fait des recherches, mais certains points précis de la future loi sont peu clairs à ses yeux. Mais petit à petit, elle a compris les bouleversements à l’œuvre.