La justice lève le contrôle judiciaire du journaliste Gaspard Glanz

Par

Le tribunal correctionnel de Paris a mis fin, lundi 29 avril, au contrôle judiciaire qui interdisait au reporter indépendant Gaspard Glanz de se rendre à Paris tous les samedis et le 1er Mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Interpellé samedi 20 avril, au cours de la manifestation des « gilets jaunes », le journaliste indépendant Gaspard Glanz avait été présenté devant un procureur à l’issue de 48 heures de garde à vue pour « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique ». Dans l’attente de son jugement, fixé au 18 octobre, le directeur de l’agence Taranis News avait reçu l’interdiction de se rendre à Paris tous les samedis et le 1er Mai.