Face à la Convention citoyenne pour le climat, Macron sort ses jokers

Par

Au lendemain du second tour des municipales marqué par une montée en force des écologistes, le président de la République a répondu aux propositions de la Convention. Des engagements flous et peu concrets, rejetant au passage des propositions phares.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Le temps est venu d’agir », a affirmé crânement le président de la République devant les 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat, ce lundi dans le jardin de l’Élysée. Après neuf mois de travaux, les citoyens ont rendu 149 propositions destinées à réduire les gaz à effet de serre. Emmanuel Macron y a apporté une première réponse ce matin, écartant certaines propositions phares et temporisant sur d’autres.