Malgré sa victoire à Perpignan, le RN échoue à s’implanter localement

Par

Le succès de Louis Aliot ne masque pas que le parti de Marine Le Pen n'est pas parvenu à renforcer son maillage local. S’il conserve la plupart des villes gagnées en 2014, il perd des communes emblématiques et échoue à conquérir de nouveaux territoires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Le premier message ce soir de Perpignan, c’est que ce front dit républicain est tombé et il est tombé ici à Perpignan. Demain, il pourrait tomber ailleurs. » À peine les résultats connus dans la ville où il se présentait pour la quatrième fois, Louis Aliot, interrogé par France 2, a tenu à faire de sa victoire un symbole de conquête future pour son parti. Il est vrai qu’avec Perpignan, le Rassemblement national remporte – depuis la victoire à Toulon en 1995 – sa première ville de plus de 100 000 habitants.