Dans l'Yonne (2/2), Pôle Emploi reconvertit dans la douleur les ouvriers

Par

Saint-Florentin, Tonnerre, Flogny-la-Chapelle. Ces villes ont longtemps incarné le dynamisme industriel du nord de la Bourgogne. Cette histoire s'achève alors que les usines ferment les unes après les autres. Reste Pôle Emploi et ses propositions : ouvrir un snack, travailler dans les centres pour personnes âgées, multiplier les intérims.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brienon-sur-Armançon (Yonne), de notre envoyé spécial.-  Attablés dans un petit snack bordant la départementale qui traverse le village de Brienon-sur-Armançon (Yonne), cinq hommes discutent de leur usine. Il s'agit de Sicli. Comme d'autres industries avant elle dans la région, cette fabrique d’extincteurs, présente depuis 1967 dans le centre de l’Yonne, s’apprête à fermer en janvier prochain (lire le premier volet de notre reportage ici). Aux fourneaux, leurs “entrecôtes-frites” à 8 euros sont préparées par Hubert, 25 ans, plombier de formation, restaurateur par obligation.