Présidentielle 2017 : les socialistes veulent raccourcir le contrôle des comptes

Par

Les députés socialistes veulent raccourcir, de douze à six mois, la période pendant laquelle les candidats à la présidentielle doivent tenir leurs comptes. Le contrôle sur leurs dépenses serait du même coup abrégé. Une proposition de loi est sur les rails, au nom de la « simplification ». 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quel drôle de signal. Alors que l'affaire Bygmalion est dans tous les esprits, les députés socialistes songent à modifier les règles du jeu de la présidentielle. Au lieu de s'étaler sur douze mois, la campagne officielle ne durerait plus que six mois, avec pour corollaire de diviser par deux la période pendant laquelle les candidats tiennent un compte de campagne. Au lieu d'être contrôlées au fil d'une année entière, leurs dépenses ne seraient plus scrutées que sur les six derniers mois par la Commission nationale des financements politiques (CNCCFP), et ce dès 2017.