#MeToo dans la rue pour enclencher «quelque chose de plus collectif»

Par

Des rassemblements étaient organisés dans différentes villes de France pour prolonger l’expression de la parole numérique ayant succédé à l’affaire Weinstein. Reportage place de la République, à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

IRL (« In real life »), les mobilisations sont davantage sujettes aux conditions météorologiques que sur Internet. Cela n’a pas empêché plus d’un millier de manifestantes et manifestants de se réunir place de la République, à Paris, mais aussi à Toulouse, Bordeaux, Marseille, Lyon ou Lille, pour prolonger, dans la rue, le raz-de-marée numérique déclenché par l’affaire Weinstein.