«Gilets jaunes»: derrière la rationalité de façade du gouvernement, une idéologie

Par

Derrière les « impossibilités » rationnelles et autres « paradoxes » avancés par le gouvernement pour justifier son peu d’écoute des revendications des « gilets jaunes » se cache une vision idéologique de la réalité de l’économie française. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung appelait mercredi Emmanuel Macron à jouer l’ouverture à l’égard des « gilets jaunes ». « Dans une démocratie, cela ne suffit pas d’avoir raison », avance le journal munichois. Sauf que le problème réside peut-être précisément dans cette certitude d’avoir raison. Nourrie par l’hypothèse d’une « inculture économique des Français », cette vision semble, en réalité, être un des nœuds gordiens de cette crise.