La Cour de cassation ouvre la voie à l’extradition de Vincenzo Vecchi vers l’Italie

La juridiction suprême a cassé un arrêt de la cour d’appel d’Angers qui rejetait la demande d’extradition du militant altermondialiste. Il avait été condamné à 12 ans et demi de prison en Italie, en vertu d’une loi datant de Mussolini, pour des violences lors de manifestations à Gênes en 2001.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La Cour de cassation a ouvert la voie, dans deux arrêts rendus mardi, à l’extradition vers l’Italie de Vincenzo Vecchi, où ce ressortissant italien a été condamné pour des violences commises en marge des manifestations contre le sommet du G8 de Gênes de 2001.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal