Le désert catholique français et l'arroseur arrosé

Par

Le quotidien La Croix a publié, mardi 29 décembre, une enquête sur la place de la religion et du catholicisme dans notre pays. Alors que les promoteurs du débat sur «l'identité nationale» connaissent les pires difficultés à empêcher qu'il se fixe sur la seule question de l'islam, l'enquête arrive à point nommé. Un: toutes religions confondues, c'est une France sans Dieu qui s'installe. Deux: un large consensus existe pour dire que «toutes les religions se valent». Du coup, l'arroseur Sarkozy est arrosé. Une sorte de cadeau de Noël.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sans doute, Nicolas Sarkozy et ses conseillers ont-ils trouvé matière à réflexion en prenant connaissance de l'étude sur «la proximité religieuse» que l'Ifop pour La Croix a publiée mardi 29 décembre. En plein débat sur «l'identité nationale» – un débat commencé en novembre sous les auspices de la «fierté française», vite détourné en débat sur l'immigration pour déraper courant décembre en tribunal contre l'islam par le télescopage de la votation suisse sur les minarets, d'une tribune du chef de l'Etat dans Le Monde et des travaux de la mission parlementaire d'information sur le port de la burqa dans l'espace public hexagonal –, cette enquête monumentale (135 vagues d'enquêtes avec à chaque fois un échantillon représentatif de 960 personnes, 131.141 interviews au total entre 2005 et 2009) apporte un éclairage passionnant sur de nombreux points au cœur de la polémique.