Sarkozy plus souvent partisan que président, pour le CSA

Par et

D'après des chiffres inédits transmis par le CSA, 52% des propos tenus par Nicolas Sarkozy depuis septembre 2009 relèvent du «débat politique national», et 48% de ses fonctions régaliennes. Pour son discours de Toulon, le rapport est même de 59 contre 41%.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La question vaut son pesant d'or: lorsque Nicolas Sarkozy discourt à Toulon devant 5.000 sympathisants, le 1er décembre, est-il chef de l'État ou candidat? Aux yeux des socialistes, c'est un pur «meeting» électoral, dont le coût doit être supporté par l'intéressé, non par le contribuable. Mais pour l'Élysée, Nicolas Sarkozy n'est toujours pas entré en campagne et ne fait là que son métier: «présider». Pourquoi lui faire payer la note?