2014, année «sarkotique»

Par

Nicolas Sarkozy met en scène son retour. Un nouveau récit politique ? Non, une pulsion régressive. Un recours ? Non, une rechute dans l'addiction. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si « les fables sont l'histoire des temps grossiers », comme l’écrivait Voltaire, il arrive que la grossièreté des temps soit telle qu’ils ne s’accommodent même plus de fables ni de quelconques récits. Ils n’inspirent plus que des pulsions régressives. Le retour annoncé de Nicolas Sarkozy appartient à cette dernière catégorie.