La faute du désinhibé Valls

Par

Où l'on découvre que Manuel Valls rejoint, dans un argumentaire forcené mis en ligne sur Facebook, tous les furieux de la déchéance de nationalité, qui enragent du verrou européen interdisant de créer des apatrides...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La descente aux enfers de la gauche française se poursuit au sujet de la déchéance de nationalité – ce qui reste quand on a politiquement tout perdu. Paris, adepte d’un soudain et coriace moins disant idéologique, lorgne ostensiblement les voisins sur lesquels s’aligner (voir l'article d'Edwy Plenel: Tout est possible, surtout le pire).