Complot politique à Toulouse : l’ex-procureur adjoint est placé sous le statut de témoin assisté

Contrairement à l’ancienne députée LR Laurence Arribagé, l’ex-procureur adjoint de Toulouse, Patrice Michel, cité dans l’enquête sur une tentative de déstabilisation des législatives à Toulouse en 2017, n’a pas été mis en examen par le juge d’instruction chargé du dossier. Il a été placé sous le statut de « témoin assisté ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’enquête judiciaire sur le complot ayant visé la députée LREM de Toulouse, Corinne Vignon, lors des élections législatives de 2017, se poursuit. Le magistrat honoraire Patrice Michel, ancien procureur adjoint de Toulouse, a été placé sous le statut de « témoin assisté » (statut intermédiaire entre témoin et mis en examen, pouvant évoluer au fil des investigations) par le juge d’instruction du tribunal judiciaire de Paris, Vincent Lemonier, a indiqué son avocat, MEmmanuel Ravanas.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal