Le paritarisme, thème sensible des élections du Medef

Par
Modernisation du dialogue social ou suppression des négociations interprofessionnelles, les candidats à la présidence du Medef ont affiché vendredi leurs premières divergences sur le thème du paritarisme, remis en cause par l'exécutif avec sa réforme de l'assurance chômage et la formation professionnelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Modernisation du dialogue social ou suppression des négociations interprofessionnelles, les candidats à la présidence du Medef ont affiché vendredi leurs premières divergences sur le thème du paritarisme, remis en cause par l'exécutif avec sa réforme de l'assurance chômage et la formation professionnelle.