Des violences redoutées à l'occasion du 1er-Mai à Paris

Par
La préfecture de police de Paris craint des violences et des dégradations le 1er mai de la part de groupes extrémistes qui entendent s'en prendre aux forces de l'ordre et aux "symboles du capitalisme" à l'occasion, notamment, du 50e anniversaire des événements de mai 68.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La préfecture de police de Paris craint des violences et des dégradations le 1er mai de la part de groupes extrémistes qui entendent s'en prendre aux forces de l'ordre et aux "symboles du capitalisme" à l'occasion, notamment, du 50e anniversaire des événements de mai 68.