Le groupe Tapie est mis en liquidation

Par

Le tribunal de commerce de Bobigny a prononcé jeudi la liquidation des deux principales sociétés de l’ex-homme d’affaires. Le jugement ouvre la voie à la restitution par Tapie du magot de l’arbitrage frauduleux. L’avenir de La Provence est incertain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’épilogue du volet civil du scandale Tapie. Alors que le tribunal de commerce de Paris s’y était constamment opposé depuis l’annulation en 2015 du célèbre arbitrage frauduleux, le tribunal de Bobigny, où l’affaire a finalement été dépaysée, a prononcé jeudi la mise en liquidation judiciaire des deux principales sociétés de Bernard Tapie, dénommées Groupe Bernard Tapie (BGT) et Financière et immobilière Bernard Tapie (FIBT). Même si le jugement fera vraisemblablement l’objet d’un appel, il ouvre donc pour la première fois la voie à la restitution par Tapie du magot de l’arbitrage frauduleux, majoré des intérêts, soit une somme proche de 550 millions d’euros.