Affaire Karachi: Balladur est mis en examen 23 ans après les faits

Par et

L'ancien premier ministre (1993-95) a été mis en examen pour « complicité d’abus de biens sociaux et recel » dans le volet financier de l'affaire Karachi, plus de vingt ans après les faits. Mediapart republie une enquête de 2012 sur le crépuscule de cette figure de la vie politique française, rattrapée par les ventes d'armes et l'argent sale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien premier ministre Édouard Balladur (1993-95) a été mis en examen pour « complicité d’abus de biens sociaux et recel » dans le volet financier de l'affaire Karachi, plus de vingt ans après les faits, comme l'annonce Le Canard enchaîné dans son édition du 31 mai. Édouard Balladur est poursuivi devant la Cour de justice de la République (CJR). Mediapart republie une enquête de 2012 sur le crépuscule de cette figure de la vie politique française, rattrapée par les ventes d'armes et l'argent sale [notre dossier complet est à lire ici].