Après la mort de Nahel, la révolte et la répression des quartiers populaires Reportage

De Clamart à Nanterre, une nouvelle nuit de colère

Après la mort de Nahel, 17 ans, victime d’un tir policier à bout portant mardi 27 juin, des émeutes ont éclaté pour la troisième nuit consécutive dans de très nombreuses villes. Dans la cité Pablo-Picasso de Nanterre, les affrontements ont commencé dès la fin de la marche blanche, et duré toute la nuit.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour la troisième nuit consécutive, les quartiers populaires de France se sont embrasés dans la soirée du jeudi 29 juin, après la mort de Nahel. À Clamart, dans les Hauts-de-Seine, le maire avait pris ses dispositions pour éviter que ne se répètent les incidents de la veille : un couvre-feu a été instauré dans certains quartiers jusqu’à lundi, de 21 heures à 6 heures du matin. Pourtant, dans le quartier de la Plaine, vers 22 heures, les jeunes n’avaient pas changé leurs habitudes et se donnaient rendez-vous au pied des barres d’immeuble. Les quelques équipages de police mobilisés font acte de présence et déambulent dans les rues tranquilles de la ville, cagoulés dans leurs voitures.  

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA