« J'ai été dans une manif et maintenant, je suis un délinquant »

Par

A. a été condamné à quatre mois de prison avec sursis après les incidents de la manifestation de soutien à Gaza, interdite le 19 juillet. À 33 ans, cet informaticien, père de trois enfants, et au casier judiciaire vierge, ne comprend toujours pas ce qu'il lui est arrivé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre mois de prison avec sursis et 1 150 euros d’amende. La peine pour rébellion a été prononcée il y a plus d’une semaine, mais A. n’en revient toujours pas. Il fait partie des manifestants condamnés après les incidents de la manifestation interdite de soutien à Gaza, à Barbès, samedi 19 juillet (lire notre article sur ces accusés sans histoire). Jusque là, il n’avait jamais eu affaire avec la police ou la justice. Son casier judiciaire était vierge. A. a 33 ans, il habite en banlieue parisienne, travaille comme informaticien ; il est marié et a trois enfants.