Affaire Bettencourt: le parquet démonte la thèse des faux témoins

Par

Le parquet de Paris estime que les accusations de faux témoignages lancées par François-Marie Banier contre l’ex-comptable Claire Thibout et d’autres anciennes employées de Liliane Bettencourt, l’héritière de l’empire L’Oréal, ne tiennent pas la route.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant plus de trois ans, le juge d’instruction parisien Roger Le Loire s’est efforcé de réécrire à lui tout seul l’affaire Bettencourt, en prêtant une oreille compréhensive et compatissante aux avocats de Patrice de Maistre (ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettenoucrt) et de François-Marie Banier (artiste et confident de la milliardaire). Leur thèse était simple : Françoise Bettencourt-Meyers avait forcément chaperonné et rétribué le personnel de maison de sa mère, Liliane Bettencourt, afin de susciter des témoignages à charge contre les deux hommes.