Gestation pour autrui: horreur à droite, tabou à gauche

Par

À cause d'un étrange carambolage, le débat sur les mères porteuses a enflammé mercredi la discussion sur le mariage pour tous. La droite s'en sert comme d'un épouvantail, les députés PS font le dos rond. En 2010, le débat avait été âpre au PS. Aujourd'hui silencieux, plusieurs ministres actuels étaient favorables à une « légalisation encadrée ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est devenu le sigle de la discorde. Mercredi, au deuxième jour des débats sur le mariage pour tous, la “GPA” était sur toutes les bouches – “GPA”, pour gestation pour autrui. Alors que personne n'attendait qu'elles s'invitent dans la discussion, ce fut à l'Assemblée la grande journée des “mères porteuses”.