Nouveau baccalauréat: les lycéens passent leurs épreuves d’E3C dans le désordre

Par

Depuis le 20 janvier, la première session d’épreuves communes de contrôle continu de la nouvelle formule du baccalauréat concentre les critiques. Dans certains établissements, des blocages ont eu lieu et des élèves ont refusé de composer pour protester contre cette réforme mal préparée et anxiogène selon eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les premiers pas du baccalauréat version Blanquer se font dans la douleur. Il devient même difficile de ne pas parler de fiasco tant l’organisation des épreuves est devenue houleuse dans certains établissements. Depuis le 20 janvier jusqu’à fin février, les lycéens de classe de première sont censés composer en histoire-géographie, langues vivantes et en mathématiques pour ceux de la voie technologique. Ces épreuves sont organisées localement, au sein de chaque établissement.