Six pays dont la France réclament un maintien de la PAC

Par
Six pays de l'Union européenne, dont l'Espagne et la France, ont uni leurs voix jeudi à Madrid pour réclamer de la Commission européenne qu'elle revoie à la hausse sa proposition de budget pour la Politique agricole commune (PAC) pour la période 2021-2027 "afin qu’il conserve son niveau actuel".
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Six pays de l'Union européenne, dont l'Espagne et la France, ont uni leurs voix jeudi à Madrid pour réclamer de la Commission européenne qu'elle revoie à la hausse sa proposition de budget pour la Politique agricole commune (PAC) pour la période 2021-2027 "afin qu’il conserve son niveau actuel".

Dans une déclaration commune transmise par le ministère français de l'Agriculture, les ministres de l’Espagne, de la France, de l’Irlande et du Portugal, ainsi que les représentants de la Finlande et de la Grèce "regrettent vivement que la Commission envisage une baisse du budget de la Pac".

Ils "soulignent l’impact négatif de cette réduction budgétaire sur les revenus des agriculteurs si elle était approuvée" et demandent que le budget de la Pac "soit maintenu".

Pour compenser le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne et financer de nouvelles priorités, comme les dépenses en matière de migration et d'asile, la Commission a mis sur la table une proposition de réduction de 5% du budget de la Pac, en euros courants.

La France, principale bénéficiaire des aides agricoles de l'Union, a affirmé d'emblée qu'elle ne pouvait accepter cette proposition.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale