Policiers et magistrats s’alarment de la future destruction de la police judiciaire

Le projet de réforme de la police, voulu par Gérald Darmanin, suscite une fronde inédite. Des policiers qui l’ont déjà expérimenté dans des départements pilotes décrivent à Mediapart des effets catastrophiques. Rejoints par une multitude de détracteurs qui craignent la fin de la police judiciaire (PJ) et le risque de placer la justice à la merci du pouvoir exécutif.

Simon Fontvieille

31 août 2022 à 19h12

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Sur les 4 000 enquêteurs qui composent la police judiciaire, nous sommes à près d’un millier d’adhésions en moins de 15 jours, c’est assez historique... », lâche au bout du fil Yann Bauzin, président de l’Association nationale de police judiciaire (ANPJ) et enquêteur spécialisé dans la délinquance économique et financière au sein de la PJ lyonnaise.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal