La Guadeloupe éclaboussée par une cascade de scandales

Par

Le président (LREM) de la Région, Ary Chalus, et sa vice-présidente Marie-Luce Penchard, ont été placés en garde à vue mercredi. Ils sont soupçonnés de détournement de fonds publics. Un scandale politico-financier de plus en Guadeloupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Décidément, la Guadeloupe vit des jours tourmentés. Et de semaine en semaine, de nouveaux scandales éclaboussent les principales figures politiques de l’île. Le dernier en date s’est joué mercredi et ses acteurs sont les deux figures guadeloupéennes les plus en vue de La République en marche (LREM). Le président de Région, Ary Chalus, et sa vice présidente, Marie-Luce Penchard, qui fut secrétaire d’État sarkozyste chargée de l’Outre-mer avant elle-même de rallier LREM, et qui est par ailleurs maire de Basse-Terre, ont été interpellés le matin par la police judiciaire qui leur ont notifié leur placement en garde à vue. Celle-ci a été levée en fin de journée.