Primaires US : bienvenue chez les fous!

Par

Rarement autant de candidats ultraconservateurs se sont présentés pour obtenir la nomination du parti républicain dans la course à la Maison Blanche. C'est le signe d'un malaise profond ancré dans la crainte des changements du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial dans l’Iowa (États-Unis). - Tim est super excité. « Vraiment, vraiment super excité ! » D’ailleurs, ce grand jeune homme dégingandé n’arrête pas de le répéter à qui veut bien l’écouter. Et quand l’objet de son émotion arrive, il le lui dit au moins cinq fois en lui serrant la main, ou plutôt en la lui secouant pendant une bonne quinzaine de secondes. Rick Santorum en a vu d’autres et, bon joueur, il le remercie et l’invite à l’accompagner. Il est venu ce matin accomplir une des multiples formalités que se doit de remplir un candidat républicain aux primaires de l’Iowa : visiter un stand de tir et, bien entendu, s’exercer un peu au noble art de tirer des cartouches dans une silhouette en carton.