Un exécutif italien consternant… tout comme le système qui l’a produit

Par

Après des rebondissements, une coalition Ligue-M5S s’est formée en Italie. Les partis traditionnels, italiens comme européens, ne sont pas étrangers à ce résultat. Leur indignation ne portait pas sur la coloration xénophobe du nouvel exécutif, mais uniquement sur son programme économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le site de La Repubblica ce matin, le premier titre indique : « Marchés rassurés : le spread se réduit, Piazza Affari en hausse de 2,7 % ». Que l’on se rassure, donc, la place financière milanaise se reprend et l’écart de taux de rendement à 10 ans entre les obligations italiennes et allemandes, qui s’était envolé ces derniers jours, revient à des niveaux raisonnables.