Ce que les scandales Publifin et Samusocial révèlent de la crise politique en Belgique

Par

Une série de scandales bouscule le PS belge, menacé d’implosion. Pour comprendre l’onde de choc de ces affaires complexes, entretien avec deux acteurs de premier plan, le journaliste David Leloup et Christophe Van Gheluwe, fondateur du site Cumuleo, qui traque les cumuls d’élus dans le royaume.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles (Belgique), de notre envoyé spécial.-  La social-démocratie est en crise partout en Europe et le PS francophone belge d’Elio Di Rupo, qui s’est longtemps cru à l’abri, ne peut plus y échapper. Il tient ce dimanche un congrès extraordinaire, organisé dans la précipitation. La formation, qui comptait encore quelque 90 000 adhérents l’an dernier, est secouée par une série de scandales qui posent la question de sa survie. L’affaire Publifin – du nom de ce regroupement de services communaux dans la province de Liège, dans le sud du pays, qui distribue du gaz ou encore de l’électricité – a mis au jour, à partir de décembre 2016, un système d’emplois fictifs au profit de cadres locaux du parti.