Au Parlement européen, chaque groupe a ses incohérences

Par et

Les 751 nouveaux eurodéputés se réunissent pour la première fois ce mardi. Mediapart passe en revue les bizarreries des huit groupes qui vont rythmer la vie de l’hémicycle, alors que les dirigeants européens ne sont toujours pas parvenus à se mettre d’accord, après dix-sept heures de tractations, sur les futurs titulaires des postes clés des institutions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des représentants de la « nouvelle politique » alliés à des partis corrompus, un mariage contre nature entre indépendantistes belges et néofranquistes espagnols, un éclatement des extrêmes droites et formations postfascistes en trois blocs distincts… Alors que le Parlement européen issu des élections de mai tient sa séance inaugurale mardi 2 juillet – et élira son ou sa présidente mercredi matin –, Mediapart passe en revue les incohérences nichées dans chacun des huit groupes politiques de l'hémicycle.